samedi 24 mars 2018

Avis ciné Japon: Survival Family 2017


Titre Original : Sabaibaru famirî
Réalisateur : Shinobu Yaguchi
Acteurs : Fumiyo Kohinata, Eri Fukatsu, Yuki Izumisawa
Japon, Comédie, société, 117 minutes, février 2017
.
.
Après une panne électrique touchant la majeure partie du Japon,
une famille va devoir quitter Tokyo et se retrouver plongée dans le chaos 
d'une population qui tente de trouver un endroit ou pouvoir continuer à vivre,
sans devoir rechercher sa nourriture ou son eau.
.
.
Mon AVIS

Malgré quelques longueurs, clichés et situations a la crédibilité improbable
Mais, bien dosés: les travers, la tendresse, le coté mélo, les prises de conscience,
font oublier les 2 points ci-dessus, certainement le but recherché par Shinobu Yaguchi
Survival Family est film passionnant car il interpelle:
Et si demain ça vous arrivait ?
Quelle serait votre attitude ?
A voir comme une comédie, et, surtout si possible, en famille
🔽

mardi 13 mars 2018

Avis, Bad Genius 2017 ou l'arnaque aux examens a grande echelle


Titre Original : Chalard Games Goeng
Réalisateur : Nattawut Poonpiriya
Acteurs :  Tanida Hantaweewatana, Vasudhorn Piyaromna
Thaïlande, Thriller, Comédie, 130 minutes, mai 2017


Lynn, brillante élève,comprenant que les finances de sa famille ne vont pas très bien
accepte contre de l’argent, de mettre son cerveau à disposition de ses camarades
afin de les aider dans leur "réussite scolaire",
elle innove de brillants stratagèmes de tricherie échappant à toute surveillance, ou presque.
Au plus sa clientèle s’élargit, au plus elle affine ses techniques mais,
n'y a il pas un point de non retour ?
 .

Mon avis

Partant de faits divers qui secouent régulièrement le pays sur l'arnaque aux examens,
dernier en date voir →ICI←
Nattawut Poonpiriya en fait une comédie dramatique sous forme d'un thriller qui tient la distance
Les aller-retours en forme d'enquête d'investigation en noir et blanc, renforce l'intrigue
🔽
Le volet culturel est aussi intéressant :
Ceux qui connaissent la Thaïlande
reconnaîtrons la version "light" de la peinture d'une certaine couche sociale
Où les parents intègres ne sont pas au courant des manigances de leur rejetons (...)
Où dans un pays majoritairement bouddhiste, il est plus facile pour les mauvaises actions
passées, présentes et a venir, de demander pardon a la vierge Marie
Où l'on apprend qu'il existe  "l'argent du thé"
pour entre autres utilisations " l'entretien des locaux"
.

Une photographie irréprochable
Des acteurs.trices qui donnent le meilleur,
Une fin qui laisse légèrement a désirer coté moralisateur,
fin que l'on ne pourra reprocher a Nattawut Poonpiriya
certainement tenu par le "cahier de charges" du bureau de censure actuel..
Bad Genius est un film qui ne laisse pas un souvenir impérissable mais,
qui se laisse regarder sans ennui.

mercredi 14 février 2018

Avis ciné:Hong-Kong,: Aberdeen 2014


Titre Original : Heung Gong zai
Réalisateur : Ho-Cheung Pang
Acteurs : Louis Koo, Gigi Leung, Eric Tsang
Hong Kong, Société, Comédie, 97 minutes, 8 mai 2014


Chronique douce-amère d'une famille hongkongaise typique (*),
avec ses rèves, ses déceptions, ses mensonges, ses souvenirs...
Wai-Ching travaille comme guide dans un musée, où ses commentaires
sur la participation britannique à Hong Kong sont éclipsés par un visiteur "je sais tout".
Yau Kin-Cheung, son mari médecin, est engagé dans une liaison avec Van, 
une infirmière beaucoup plus jeune.
Le frère de Wai-Ching, Wai-Tao, est un enseignant 
qui croit que la beauté physique est la clef du succès,
ce qui contrarie sa femme, Cici, un ancien modèle qui s'aperçoit qu'elle vieillit.
Pire encore, Wai-Tao pense que sa fille, Chloé, est trop moche pour être sa fille.
IMDb:
(*) La famille élargie de Cheng, qui, comme l'homonyme chinois du port d'Aberdeen,
représente le «petit Hong Kong» d'aujourd'hui et sa myriade de contradictions
entre tradition et modernité; superstitions et matérialisme; famille et individualité.


Mon avis
Aberdeen est un film "poupées russes"
De part la profondeur de chaque personnage avec leurs blessures assassines,
 leurs doutes, faiblesses, espoirs
Ho-Cheung Pang va de l'un a l'autre par de courtes séquences, 
sans jamais faire perdre le fil conducteur,
et part petites touches dévoile chaque personnage
L'adultère et la sexualité y sont abordés avec tact et un zeste d'humour
Une gamine avec des questions logiques qui laissent les adultes sans voix
Le tour de force réside aussi dans le regard 
sur le grand écart entre les traditions et la modernité
 .
Une photographie magnifique, avec des grands moments de poésie visuelle
Une musique de fond judicieusement dosée qui donne du corps aux images
Et bien sur des acteurs / trices qui donnent le meilleur
.
Aberdeen restera pour 2018, un de mes meilleurs ciné-plaisir
...

vendredi 27 octobre 2017

Avis film Corée du sud: The Villainess.2017


Titre original : Ak-Nyeo
Réalisation : Byeong-gil Jeong
Acteur(s) : Ok-Bin Kim,Shin Ha-Kyun,Bang Sung-Jun
Corée du sud, Action, 2h 09 min, 2017
.

Pendant son enfance en Chine,
une petite fille a été élevée dans le but de devenir une tueuse.
Une fois adulte, une chef de service des renseignements sud-coréen
l’engage comme agent dormant en lui offrant une seconde chance.
Cette tueuse arrive alors en Corée du Sud sous une nouvelle identité
en tant qu’actrice de théâtre et prête à venger son passé
 .

Mon AVIS

Un synopsis qui fait immédiatement penser a "Nikita"
Un réalisateur ayant commis le très bon "Confession of Murder "
Un 1° quart d'heure complètement halluciné
Un "parachutage" de l'héroïne dans un univers étrange
Je me suis calé dans mon fauteuil pour savourer la suite
Qui hélas, n'est pas a la hauteur, histoire pénible a suivre par des flash back incessants
Situations non crédibles, surenchère dans des cascades inutiles
Et une fin digne du grand guignol
Dommage
Reste quand même un ensemble agréable a voir grâce a une superbe photographie
...

lundi 11 septembre 2017

Avis film Japon, Scoop ! (2016)


Réalisateur : Hitoshi Ohne
Avec : Masaharu Fukuyama, Fumi Nikaido, Lily Franky, Yō Yoshida, Ohne
Japon, comédie dramatique, 120 minutes, 2016
.
.
Shizuoka Miyakonojo est un paparazzi expérimenté.
Ses compétences professionnelles sont bonnes, 
mais il a un problème avec le jeu et est sur endetté.
Dans le passé, il a travaillé dans l'hebdomadaire 'Scoop !'
pour lequel il a obtenu de nombreux scoops.
Il travaille désormais en indépendant et court après les scandales des célébrités.
Avec Nobi Namekawa, journaliste 
nouvellement embauchée par 'Scoop!', ils flairent un bon coup
.
  .
Mon AVIS
Sujet maintes fois traité avec + ou – de bonheur
Et bien je dois dire qu'avec Scoop 2016 c'est un max de bonheur
Il y a eu coté harcèlement de stars, le superbe "Vie privée" de Louis Malle (2006)
Avec Scoop 2016 Hitoshi Ohne construit un scénario intelligent et subtil
Comment devient-on photographe people ?
Comment vit-on son etat de photographe people ?
L'action démarre sur un ton qui laisse craindre une comédie de serie B
Puis viennent des moments délirants et décalés qui fixent l'intérêt
Et semblant de rien, sans savoir vraiment a quel moment,
Celui-ci prend un ton grave avec une fin d'une grande intensité
Un belle immersion dans la rédaction d'un journal de presse a scandale
Coté négatif, par moments un ton légèrement moralisateur
Mais qui ne lève rien a ce bon moment de ciné
 .