dimanche 13 décembre 2015

Under the flag of the rising sun (Avis)



 Titre original : Gunki hatameku motoni
Réalisation : Kinji Fukasaku
|Avec Hidari Sachiko, Tanba Tetsuro, Mitani Noboru
Japon, Drame, 96 minutes, 1972
.
.
Une veuve de guerre retourne années après années 
au Ministère de la Santé et de la sécurité Sociale,
pour essayer de redorer le nom de son mari tombé en disgrâce,
un sergent passé en cour martiale et exécuté pour avoir déserté à la fin de la guerre.
En cherchant quatre survivants de la garnison de son mari,
Elle part à la poursuite de la vérité et découvre un grand mystère…
.
. Mon AVIS
43 ans et pas une ride !
J'allais tourner et retourner me doigts
pour trouver les mots justes et assez forts pour exprimer l'intensité de ce chef d’œuvre
Et puis je suis tombé sur l'analyse de "Sancho does Asia" qui reflete parfaitement mon ressentit

Extraits:
Témoignage passionnant des conditions de vie des soldats japonais pendant la dernière guerre,
Under the flag of the rising sun est avant tout un film anti-militariste 
d’une puissance rare et parfaitement orchestrée.
Fukasaku fait preuve d’une maîtrise de la mise en scène qui laisse pantois :
changements de supports (film/ documentaire/ photos d’archive),
passage du noir et blanc à la couleur (et inversement) au sein d’un même présent de narration,
arrêts sur images qui ont pour effet d’accélérer l’action plutôt que de la figer...
Tableau d’une noirceur épouvantable, pertinent, manipulateur
et pourtant en même temps tellement honnête que sa vision en devient douloureuse

Pour aller + loin, l'analyse complète:

Attention:
Quelques scènes et images assez éprouvantes pour les personnes sensibles,
...